Vinizos invité de la WoW Expo en Valais Suisse

9 avril 2017 at 17 h 40 min

(Ou Vinizos chez les helvètes)

L’équipe Vinizos a eu le plaisir de se rendre dans la petite bourgade de mi montagne de Bluche, dans le cadre de la WorldOfWine Expo, afin d’y donner une conférence sur le thème du tourisme viticole.

L’expo, dédiée aux vins suisses « oubliés » (surtout inconnus pour les non-suisses) est organisée chaque année par des étudiants de la très célèbre Ecole Internationale de Management Hôtelier Les Roches.

J-1 : on fait des vins rouges en Suisse ?

Passionnés de terroirs et de rencontre avec les vignerons, nous avons sauté sur l’occasion de découvrir les vins du Valais.

L’organisation nous avais prévu un programme intense de visites au cœur du canton du Valais entre Sierre et Sion.

 

 

Domaine Jean-René Germanier

IMG_0352

Dégustation au Domaine Germanier

Haïda : le nom local du cépage Savagnin, ouillé comme on peut le voir de plus en plus souvent dans le Jura.

Amigne de Vétroz : fruité, floral, un joli vin produit en plusieurs niveaux de sucrosité

Petite Arvine : un beau vin de gastronomie, des amers minéraux intéressants et de beaux agrumes

Cayas : jolie Syrah, souvenirs de côté du Rhône Nord ;

Cornalin : vin rouge sanguin, sur des arômes plutôt rustiques malgré des tannins plutôt fondus et soyeux ;

 

Domaines Provins

Le plus gros producteur du Valais, et un des tous premiers de Suisse. Ici la gamme est immense et les vins s’étendent du vin de tableau en litre à capsule aux cuvées très haut de gammes. Le domaine produit environ un million de bouteilles grâce à un appareil productif très poussé mais aussi très pragmatique. Ces volumes et l’échelle global de l’entreprise permet aux équipes de se réserver un jardin secret : la possibilité de faire d’expérimenter de nouvelles techniques à tout niveau de la chaîne viti-vinicole. Il en ressort des micro-cuvées originales qui démontrent le savoir-faire œnologique et la technicité de vinification des équipes.

On se souvient de l’amusant cuvée du Domaine de l’évêché élevée en partie en fût de Mélèze, essence de bois qui localement avait précédé le chêne. Un vin original, très rond et patiné, encore plus de Mélèze aurait été écœurant.

 

Cave du Paradis

Rencontre sympathique avec Olivier Roten, petit-fils du fondateur des caves. Visites d’une vigne du domaine située dans la vallée contrairement aux autres situées plus en coteaux voire en mi- montagne. L’occasion de se rendre compte que les sols sont très secs et caillouteux, particulièrement drainant ce qui amène les viticulteurs à régulièrement irriguer leurs vignes par aspersion ou goutte-à-goutte.

Le domaine a connu une montée qualitative important dans les années passées et produits l’ensemble des cépages endémiques à la région.

Mention spéciale pour la Petite Arvine et la Syrah du domaine, ainsi que pour le Pinot Noir, à faire rougir des producteurs Bourguignons.

 

J : bien recevoir est un métier

Pour compléter le titre je citerais une des devis de l’école : « on n’a jamais de seconde chance de faire une bonne première impression ».

On ne remerciera jamais assez nos hôtes de l‘Ecole Les Roches et de WoW Expo pour leur disponibilité, leur prévenance et le sens du service qu’ils déploient à chaque instant.

La WoW Expo est un salon dédié aux producteurs Suisse qui permet aux étudiants et au grand public de découvrir durant une journée les vins Valais et d’autres cantons. L’occasion pour les étudiants de l’Ecole qui ont 90 nationalités différentes de créer du lien avec le pays et la région dans laquelle ils étudient.

Nous avons aussi observé avec intérêt les échanges et la curiosité des vignerons Suisses les uns pour les autres, beaucoup ne s’étaient jamais rencontré et la jeune génération ne manquera pas de s’intéresser aux autres productions de locales.

Vinizos aura eu le bonheur de proposer une conférence sur le thème « Wine Tourism : towards local or global stratégies » mais surtout la possibilité de rencontrer des dizaines d’autres domaines viticoles suisses.

Le tout s’est achevé sur un sympathique dîner de gala organisé par les étudiants de l’Ecole, décidément experts en hospitalité !

 

Enseignements de cette escapade dans les vignes Suisses :

1/ Le canton du Valais produits plus de vins rouges que de vins blanc (60/40), et ses rouges sont particulièrement intéressant, notamment la Syrah, dont certaines cuvées pouvaient tout à fait tenir voire gagner la comparaison avec nos Syrah du Rhône Septentrional.

 

Chais à barriques du Domaine Germanier

Chais à barriques du Domaine Germanier

 

2/ Le Valais bénéficie d’un microclimat : un ensoleillement élevé (autant de soleil qu’à Alger disent les locaux) et des précipitations très faibles (600mm/m²/an) soit à peu près autant que les climats les plus sec français tel que Colmar dans le Sud de l’Alsace. (Les deux endroits partageant cette spécificité d’être entourés de montagne retenant les précipitations).

3/ Les vins Suisses sont très peu connus car quasi-entièrement consommés sur le territoire de la confédération. Ainsi peu de chance d’entendre parler de Cornalin, de Petite Arvine, d’Amigne de Vétroz, d’Haïda, d’Humagne Blanc ou de Johannisberg.

 

Merci infiniment à Mathilde Gloux-Bauchet,  Miladin Kalajdzic et à toute l’équipe notamment nos deux accompagnatrice du vendredi Marie et Alexandra.